Couleurs d'Aquitaine

découvrir les artistes aquitains

Nos peintres aquitains de référence
 


Odilon REDON (1840, Bordeaux, Gironde - 1916, Paris)

Symboliste et coloriste. Son œuvre a souvent reflété une pensée sombre. On le dit loin de toute influence si ce n'est celle de son imagination féconde, sans doute enracinée dans un monde onirique.
Son Roland à Roncevaux (1868) est conservé au musée des beaux-arts de Bordeaux, mais ses œuvres enrichissent les collections du monde entier.


Jean-Baptiste de GRATELOUP (1735, Dax, Landes - 1817, Dax)

Il est probable que la très forte myopie dont souffrait Jean-Baptiste de GRATELOUP l'ait poussé à mettre au point cette technique si particulière de gravure : on pense à un mélange de manière noire, d'aquatinte mais il en a conservé le secret. Aussi, peu d'artistes graveurs ont su atteindre cette extrême finesse.


Marius de Buzon (1879, Bayon-sur-Gironde, Gironde - 1958, Alger)

Cousin du peintre décorateur Bordelais Camille de Buzon. Elève de Quinsac à Bordeaux puis de Cormon et Maignan à Paris. Une grande partie de son œuvre, souvent récompensée, célèbre les paysages algériens et plus particulièrement kabiles.
Certaines de ses peintures sont conservées en Aquitaine (musée Bonnat de Bayonne, musée des beaux-arts de Bordeaux).


Gabriel BOUQUIER (1739, Terrasson, Dordogne - 1810, Terrasson)

Gabriel Bouquier est né et mort à Terrasson. Il fut poète, peintre, et homme politique. Il occupa tout d'abord la fonction de subdélégué de l'intendant de Guyenne, avant de représenter le Tiers Etat pour la ville de Terrasson. Il vota la mort de Louis XVI. Avant sa mort, il se remit à peindre des tableaux à caractère religieux.


André CROCHEPIERRE (1860 - 1937, Villeuneuve sur Lot, Lot et Garonne)

André CROCHEPIERRE a commencé à peindre très jeune et notamment des portraits d'une grande sensibilité. A 20 ans, il devint sociétaire des Artistes français et exposa à Paris chaque année. Ses prix furent si nombreux qu'il fut rapidement classé hors concours. Il atteignit la consécration en 1900 en participant à l'Exposition universelle de Paris. En 1907, à 47 ans, l'Etat fit l'acquisition d'un de ses tableaux et fait rarissime, le musée du Louvre exposa cette toile de son vivant. Crochepierre n'a presque jamais quitté son Aquitaine et il évoquait avec poésie la douceur et la joie d'y vivre. Cependant son séjour en Flandres détermina sa manière de représenter les scènes de genre de la vie lot-et-garonnaise.
Beaucoup de ses tableaux sont partis à l'étranger surtout aux Etats-Unis.


Charles LACOSTE (1870, Floirac, Gironde - 1959, Paris)

Autodidacte aux influences poétiques et esthétiques bien connues (André Gide, Arthur Fontaine, les frères Rouart, Duparc le compositeur), Charles Lacoste a gardé de ses nombreux passages à Londres le goût pour une représentation mélancolique, certains disent brumeuse. Lacoste resta attaché à ses origines bordelaises et écrivait de Bordeaux : "Ma mémoire reste fidèle à ses murs, à ses flèches tendues vers l'infini, à son fleuve que l'océan renouvelle sans cesse".


Victor GALOS (1828, Pau, Pyrénées-Atlantiques - 1879)

Paysagiste palois, élève de Dévéria. Il a peint le Béarn et la Bigorre sans quitter une nette influence réaliste ou naturaliste. La vibrance de ses lumières n'a malgré tout pas franchi les limites régionales.